<img src="//bat.bing.com/action/0?ti=5118328&amp;Ver=2" height="0" width="0" style="display:none; visibility: hidden;">

Quelle transformation digitale dans le secteur de l'équipement à la personne ?

Par Maxime James le 29 juin 2016 |

Partager :

Le secteur traditionnel de l’équipement de la personne traverse une période morose. Dans les centres-ville et les centres commerciaux, le nombre des clients enregistre une baisse préoccupante. Dans ce contexte, la transformation digitale apporte des solutions innovantes pour continuer à développer son chiffre d’affaires.

 

Un crise profonde

 

Secteur-habillement-1.jpgSelon les données collectées par la Fédération nationale de l’Habillement (FNH), près de 60 % des boutiques de vêtements indépendantes et de franchisés confirment une baisse de leur chiffre d’affaires au cours de l’année 2015. C’est la huitième année consécutive que cette régression est observée.

Si la crise économique de 2008 est passée par là, la durabilité de cette tendance baissière s’explique surtout par des évènements nouveaux devenus récurrents comme le climat d’insécurité qui règne depuis les premiers attentats de Paris ou la répétition des mouvements de grève qui perturbent le bon fonctionnement des transports en commun.

C’est le taux de fréquentation qui est le principal responsable de cette chute des ventes. Or, depuis quelques mois, cette tendance baissière se renforce. En 2013 et en 2014, seuls 20 % des boutiques de vêtements étaient touchées par ce mouvement.

 

Un secteur à deux vitesses

 

Secteur-habillement-2.jpgSi les clients ne se rendent plus aussi facilement dans les magasins de vêtements, cela ne veut pas dire que les consommateurs ont cessé d’acheter des vêtements. Au contraire. En fait, les données de la FNH montrent une régression très faible du chiffre d’affaires du secteur textile. Pour l’ensemble de la profession, ce taux est inférieur à – 2 %. Donc, si le commerce traditionnel perd plus de 10 % de ses clients, cela veut dire qu’un autre segment progresse dans les mêmes proportions.

Les acteurs qui tirent le secteur du textile vers le haut, ce sont les pure players, ces sociétés qui n’ont aucun magasin physique et qui n’existent qu’à travers Internet (Zalando, Stylight, Sarenza…) auxquelles s'ajoutent toutes les enseignes qui ont su adapter leur communication marketing aux nouvelles tendances des consommateurs.

 

Les nouveaux comportements des consommateurs

 

L’année 2015 a encore été un exercice commercial parfait pour le commerce en ligne. Selon les chiffres de la Fevad :

- 35 millions de Français achètent sur Internet, soit 80 % des internautes

- 6 millions de Français ont acheté à partir de leur mobile.

- Il y a eu plus de 700 millions de transactions.

- Le chiffre d’affaires du commerce en ligne s’élève à plus de 60 milliards d’euros, ce qui équivaut à 10 % de commerce total.

- La croissance des ventes a été de 10 %.

Le secteur qui réalise le plus gros chiffre d’affaires dans l’e-commerce est le tourisme (18,4 milliards d’euros). Il est suivi par l’habillement (5,4 milliards d’euros) et les produits d’équipement de la maison (4 milliards d’euros). Toutefois, si l’on classe ces catégories non pas par leurs chiffres d’affaires, mais par le nombre d’articles vendus, alors le résultat est totalement différent. Le secteur textile arrive largement en tête puisque 44 % des articles achetés sur Internet via un ordinateur sont des vêtements. Le classement est beaucoup plus diffus pour les achats en ligne réalisés sur un smartphone ou sur une tablette. Pourtant là aussi, le textile occupe la première position.

 

Une stratégie adaptée

 

Si vous vendez des produits destinés à l’équipement de la personne, sachez que vos clients sont en train de naviguer sur Internet à la recherche de la bonne affaire du moment. Dans quelques secondes, l’un d’eux va acheter un article. En quelques minutes, des centaines d’articles vont se vendre.

 

Êtes-vous présent sur Internet ?

 

Secteur-habillement-3.jpgAvez-vous ouvert un site marchand en ligne sur lequel les internautes peuvent découvrir votre assortiment ? Peuvent-ils naviguer facilement dans votre e-boutique ? Peuvent-ils acheter les articles qui leur plaisent ? Si vous n’avez pas investi dans ce type de site d’e-commerce, avez-vous au moins créé un blog ?

Vos réponses à toutes ces questions vont mettre en évidence vos perspectives d’avenir. Elles vont vous signaler les actions urgentes à réaliser.

Désormais, ce n’est plus le client qui va dans une boutique, c’est l’e-boutique qui va au-devant du client. Pour que ce mouvement existe, il faut que le gérant de la boutique mette en place une communication marketing multicanal. Il faut qu’il envoie des emails, des SMS ou des MMS dans lesquels le destinataire découvrira un lien qui le conduira vers le portail Internet du magasin.

 

Le secteur de l’équipement de la personne est en bonne santé. C’est sur Internet que les ventes se réalisent désormais. Ce sont des ventes significatives et année après année, ce marché est de plus en plus important. Ne tardez pas à vous joindre à la fête !

 

New Call-to-action

1 Accéler la mutation numérique des entreprises, McKinsey, Septembre 2014

Equipement de la personne

Maxime James

Ecrit par Maxime James

Accro aux médias sociaux, j'évolue depuis plus de 7 ans dans ce domaine. De la stratégie à la création de contenu, je veille et travaille sur la globalité du métier. Chez Digitaleo depuis 2016, je travaille avec différents services dans l'élaboration de contenus digitaux et la communication sur les réseaux sociaux.
false