<img src="//bat.bing.com/action/0?ti=5118328&amp;Ver=2" height="0" width="0" style="display:none; visibility: hidden;">

Les services à la personne face à la transformation digitale

Par Maxime James le 4 août 2016 |

Partager :

Le secteur des services à la personne est régulièrement qualifié de jeune et dynamique. Créateur d’emplois, il connait une croissance remarquable au vu de la situation économique actuelle. C’est également un secteur très varié, car il comporte plus d’une vingtaine de métiers différents. Très atomisé, il impose que les entreprises et les travailleurs indépendants de ce secteur adoptent des techniques marketing performantes et fiables pour sortir du lot.

 

Un secteur en pleine croissance

 

Services-personnes1.jpgSelon une étude récente de l’Insee, en France, plus de 3,6 millions de ménages font appel aux services à la personne. Cette demande permet d’offrir un emploi à temps complet ou à temps partiel à 1,7 million de personnes. On estime que la facturation de ce secteur dépasse déjà les 17 milliards d’euros, ce qui équivaut à 1 % du PIB. Cette estimation est due à une part significative de travail rémunéré, mais non déclaré. En effet, le travail au noir représenterait 50 % des services rémunérés.

Le secteur des services à la personne regroupe différents types de travail. Les plus connus sont l’entretien de la maison, la garde des enfants et le soutien scolaire. Il faut noter qu’à l’inverse des mauvaises habitudes du secteur, l’assistance aux personnes âgées et aux personnes dépendantes est généralement déclarée et rémunérée. C’est d’ailleurs un type de service que les particuliers confient à des entreprises, lesquelles sont plus facilement contrôlables. Ces entreprises participent surtout à la professionnalisation du secteur.

Les services à la personne ont permis de créer près de 35 000 emplois chaque année depuis 2005, soit un total cumulé de 350 000 jobs à la fin de l’année 2015.

 

Les difficultés du secteur

 

Il existe trois grands intervenants dans le secteur des services à la personne : le particulier qui travaille à son compte, les entreprises et les associations d’aides sociales. La concurrence entre ces 3 acteurs est faussée et elle pénalise lourdement les entreprises :

- Le particulier qui travaille à son compte est le principal responsable du travail au noir.

- Les associations bénéficient d’un statut particulier qui les exonère du paiement d’une imposition et des taxes.

L’entreprise privée ne peut pas entrer en concurrence avec l’autoentrepreneur ou les associations. Elle n’en a pas la possibilité financière. Or le principal moteur du secteur du SAP, c’est justement l’entreprise privée qui peut embaucher des employés, supprimer le système du marché noir et investir dans des services qui serviront à améliorer le niveau de performance de l’entreprise.

 

Trouver le contact décisionnaire

 

La pérennité et la croissance du secteur des SAP passent par la transformation digitale. Si les premiers bénéficiaires des services à la personne sont les personnes âgées de plus de 70 ans et les enfants de moins de 10 ans, les clients ont généralement une quarantaine d’années. Ce sont respectivement les enfants et les parents des principaux bénéficiaires.

Pour trouver la personne ou l’entreprise capable de s’occuper d’une personne dépendante, ces clients vont réaliser des recherches sur Internet via les moteurs de recherches. Ils trouveront immédiatement les sites en ligne des intervenants locaux qui peuvent remplir cette tâche. Leur recherche va aussi permettre de segmenter la publicité qui apparaitra dans les colonnes dédiées des pages Internet.

 

La transformation digitale au service des SAP

 

Services-personnes2.jpgPour développer son chiffre, une entreprise de SAP doit donc créer un site en ligne sur lequel apparaitront son offre détaillée, un point de contact, un formulaire de contact et même une invitation à recevoir la newsletter de l’entreprise.

L’envoi de campagne emailing doit être mis à profit pour fidéliser les clients actuels et pour en prospecter des nouveaux. L’utilisation d’un logiciel emailing simplifie cette opération grâce à la bonne gestion de la base de données de l’entreprise, principalement à travers la segmentation des contacts (personnes âgées, structure monoparentale, garde d’enfant…).

Cependant la transformation digitale ne se limite pas à un usage marketing. Elle permet également de fluidifier la facturation et le contrôle des heures travaillées. Certaines entreprises utilisent des pointeuses « en ligne » qui utilisent des QR Code ou la géolocalisation. D’autres ont mis en place une validation manuelle de la prestation SAP via le compte client et le déclenchement automatique de la facture correspondante voire le paiement en ligne. Tous ces procédés permettent à l’entreprise d’alléger les tâches administratives et donc de baisser ses frais généraux.

 

La transformation digitale affecte l’ensemble de notre société. Dans le secteur des services à la personne, elle constitue une exceptionnelle opportunité de croissance.

 

Suivez vos clients dans l'ère 2.0 et communiquez avec eux via des outils digitaux.
et découvrez comment digitaliser votre point de vente et pourquoi !

 

Comment digitaliser votre point de vente ?

Photo credit: woodleywonderworks via VisualHunt.com / CC BY

Marketing relationnel

Maxime James

Ecrit par Maxime James

Accro aux médias sociaux, j'évolue depuis plus de 7 ans dans ce domaine. De la stratégie à la création de contenu, je veille et travaille sur la globalité du métier. Chez Digitaleo depuis 2016, je travaille avec différents services dans l'élaboration de contenus digitaux et la communication sur les réseaux sociaux.
false