<img src="//bat.bing.com/action/0?ti=5118328&amp;Ver=2" height="0" width="0" style="display:none; visibility: hidden;">

Nos astuces pour réaliser un emailing efficace

Par Louise Maximin le 3 juil. 2018 |

Partager :

Parce qu’écrire un bon emailing ne suffit pas, nous vous donnons dans cet article les clés pour réaliser un emailing efficace : quels sont les moments opportuns pour toucher le plus de prospects ? Comment augmenter votre retour sur investissement (ROI) ? Quelle est la fréquence idéale pour réaliser des relances ? Devenez un spécialiste maîtrisant tous les paramètres de l'email marketing afin d'optimiser vos campagnes.

 Quel intérêt de réaliser un emailing ?

1. Pourquoi réaliser un emailing ?

Campagne email, message sur répondeur, campagne SMS… Les experts en marketing relationnel recommandent de varier les canaux pour une même opération de communication : il peut être intéressant par exemple de diffuser d’abord un email, de le compléter ensuite par l’envoi d’un SMS et enfin de relancer vos prospects avec des messages vocaux.

Cependant, les chiffres nous le prouvent : le retour sur investissement est meilleur pour l’email que pour les autres canaux de communication. À titre d’exemple, il est d’environ 122% pour l’email marketing, contre 25% pour le référencement payant 1. On peut trouver une explication à cette différence : 70% des consommateurs affirment préférer communiquer par email avec leurs marques et entreprises favorites 2.

Autre intérêt non négligeable : la campagne email permet d’avoir un retour sur les performances de la campagne menée grâce à l'utilisation d'un logiciel emailing comme celui proposé par Digitaleo. Il existe en effet de nombreux outils pour l'évaluer et ainsi faire évoluer votre stratégie en prenant en compte le comportement de vos clients.

Enfin, l’email est un moyen d’exprimer votre créativité. Autorisant une grande liberté d’expression, il vous permet de vous démarquer visuellement des autres marques. Un email a plus de chance de marquer les esprits avec ses couleurs, sa police et ses images qu’un SMS, qui laisse une moindre place à votre inventivité du fait de sa concision (mais qui possède bien d’autres avantages !).

 Réaliser un emailing efficace en l'envoyant au bon moment

2. Quand réaliser votre emailing pour qu'il soit efficace ?

On pourrait être tenté d’envoyer notre email immédiatement après sa création. Or, il serait dommage de gâcher son potentiel à cause d’un mauvais timing.

Il n’y a pas de règles précises pour lancer votre campagne : suivant le comportement de vos prospects/clients, de votre secteur d’activité ou de la nature de votre email (newsletter, offre anniversaire, jeu concours...), le moment le plus propice à son ouverture ne sera pas le même.

Il faut donc faire appel à son bon sens pour savoir quand envoyer votre campagne, et se mettre à la place du destinataire. En tant que particulier, quand ouvrons-nous notre messagerie ? Durant notre temps libre. Or, ce qu’on appelle temps libre est différent suivant notre situation socio-professionnelle : retraités, jeunes parents, cadres et adolescents n’ont pas les mêmes disponibilités. Suivant votre cible, il faudra donc privilégier le week-end, la semaine (le matin, à la pause déjeuner ou le soir) ou encore le mercredi, notamment pour les parents.

En outre, dans le BtoC, il est primordial d’adapter votre contenu au timing : une newsletter aura tendance à être plus lue le matin, tandis que les offres promotionnelles envoyées le soir auront plus d’impact.

Néanmoins, il n’y a pas de recette magique. La clé du succès sera de tester différentes plages horaires jusqu'à trouver celle pour laquelle le retour sur investissement est le meilleur.

 La fréquence d'envoi d'un emailing

3. Quelle doit être la fréquence d'envoi de vos campagnes email ?

En ce qui concerne la fréquence d’envoi, le constat est le même : il n’existe pas de règles intangibles. Cependant, elle ne doit pas être négligée : d’un côté, le risque est de tomber dans l’oubli si vous n’envoyez pas régulièrement des emails. De l’autre, saturer la messagerie de vos prospects/clients d’emails entraînera à coup sûr une hausse de votre taux de désabonnement.

Il faut donc adopter un rythme cohérent, avec au moins une communication mensuelle, tout en prenant en compte les périodes de l’année.  À titre d’exemple :

  • Les adolescents et étudiants vérifient leurs emails dans les transports en commun (matin ou soir) lors des périodes scolaires.
  • Quelques semaines avant les soldes, les clients sont particulièrement attentifs aux ventes privées.
  • Les achats pour Noël débutent dès le mois de novembre.

De plus, encouragez vos clients à remplir un questionnaire sur leurs préférences d’envoi. Vous leur enverrez ensuite des contenus appropriés, qui auront plus de chance d’être lus et partagés.

Pensez aussi à utiliser des outils qui permettent de rendre compte de la performance de votre campagne :

  • Le taux d’ouverture : il dépend de la qualité de votre liste de contacts, de votre objet et de vos informations d’expéditeur. Il est considéré bon lorsqu’il est supérieur à 20%.
  • Le taux de clic : il dépend du taux d’ouverture, de la pertinence de votre message et de votre call-to-action. Il est considéré comme bon lorsqu’il est supérieur à 1%.
  • Le taux de désinscription : il dépend de la qualité de votre fichier clients, de la pertinence de votre contenu et de la fréquence de vos envois. Il est considéré comme bon lorsqu’il est inférieur à 0,6%. 

Vous pourrez ainsi analyser vos campagnes et modifier votre fréquence d'envoi en fonction des résultats. Si vous souhaitez savoir comment analyser les performances d'une campagne email, n'hésitez pas à consulter notre ebook sur la question.

 

Des relances pour rendre un emailing efficace

4. Comment rendre votre emailing plus efficace ?

Vous avez réalisé votre campagne, mais vous n’êtes pas satisfait du taux d’ouverture ou du taux de clic ? L’email de relance permettra de toucher les personnes qui n’ont pas ouvert votre précédent message.

Avant de s’intéresser à la façon de réaliser vos relances, il faut identifier les raisons pour lesquelles votre email n’a pas suscité l’intérêt escompté. Était-il envoyé à une cible appropriée ? Le call-to-action était-il suffisamment visible ? Si vous parvenez à trouver la réponse à votre interrogation, votre relance n’en sera alors que meilleure.

Voici 4 conseils autour desquels votre relance doit s'organiser :

Conseils n°1 : ne renvoyez pas un email identique

Si votre email n’a pas été ouvert, c’est que votre objet n’a pas suscité l’intérêt de votre destinataire. Pensez donc à le modifier. Si votre email a été ouvert, mais que vos ouvreurs ne se sont pas convertis en cliqueurs, envoyer un email identique risque d’exaspérer vos contacts qui pourront le déclarer en spam. S’il s’agit d’une offre promotionnelle, vous pouvez envoyer un nouvel email, en modifiant le montant de la promotion ou en mettant en avant des produits différents dans le corps de votre message.

Conseil n°2 : personnalisez votre email

Si vous ne l’aviez pas déjà fait, alors c’est le moment : personnalisez au maximum votre email dès son objet pour attirer l'attention de votre prospect.

Conseil n°3 : modifiez le timing

Peut-être votre email a-t-il été noyé au milieu de dizaine d’autres emails promotionnels ? Il faut donc penser à réaliser l’envoi de votre email un autre jour et à un autre horaire qui seront peut-être plus adaptés.

Conseil n°4 : ne soyez pas impatient

Envoyez un email de relance le lendemain de votre campagne ne serait pas judicieux, et plus de deux semaines après non plus. On conseille généralement d’attendre 4 jours entre chaque email.

Notez qu'il existe des plateformes permettant de relancer automatiquement vos campagnes, en envoyant des emails enregistrés en avance à l’ensemble des non-ouvreurs ou non-cliqueurs. Vous pouvez aussi choisir de relancer vos prospects/clients avec des canaux complémentaires tels que le SMS, le message sur répondeur ou les réseaux sociaux.

 

5. En résumé: “la qualité plutôt que la quantité”

Envoyer des emails en masse sans ciblage préalable n’est pas gage de succès. Le marketing relationnel a le vent en poupe et il a démontré que la campagne email la plus performante est celle qui prend en compte les attentes de ses destinataires. Pensez donc à surveiller régulièrement vos statistiques (taux d’ouverture, de clic, de désabonnement…) et modifiez votre stratégie (fréquence d’envoi, relances…) autant de fois qu’il le faudra pour atteindre vos objectifs initiaux.

 

Nouveau call-to-action

 

Sources :

1- Article : Email Continues to Deliver Strong ROI and Value for Marketers
https://www.emarketer.com/Article/Email-Continues-Deliver-Strong-ROI-Value-Marketers/1014461

2- Article : L'emailing a-t-il un avenir ?
 https://www.newsletter2go.fr/blog/l-emailing-a-t-il-un-avenir/

Ecrit par Louise Maximin

Etudiante en marketing à l'IUT GEA de Brest, j’ai rejoint l’équipe de Digitaleo afin d’allier ma passion pour l’écriture et mon travail. Curieuse et volontaire, je m’efforce de créer du contenu utile pour nos clients et prospects.
false